12 mars 2010

STOP AUX PROFANATIONS D'EGLISES

L’église de Morangis a été victime d’un acte de vandalisme.Le Saint Sacrement y a été profané.

Je suis heureux de voir avec quel empressement les pouvoirs publics,les politiques, la presse et l’opinion publique se

révoltent lorsqu’une mosquée ou une synagogue est attaquée. Je m’en réjouis et je me joins à ceux qui dénoncent

de tels délits. Mais cet empressement général rend étourdissant le silence à propos des églises. Bien plus, à la suite

d’un certain nombre de vol et de profanations, j’avais émis l’idée de mettre sur pied une commission« cambriolage»

  pour visiter les églises, étudier, pour chacune d’entre elles, les dispositions à prendre pour augmenter la sécurité

contre le vol, faire l’inventaire de ce qui pouvait être pris et le photographier.On m’a fait savoir que je n’en avais pas

juridiquement le droit… et qu’il serait mis en place une commission officielle.

Les exactions continuent.

Les pouvoirs publics sont donc responsables par leur carence.

Personnellement, je n’arrive pas à m’habituer aux profanations…

S’il faut hurler, nous hurlerons.

Après tout, nous aussi, nous sommes des citoyens.

+ M. Dubost

Evêque d’Evry-Corbeil-Essonne

Le 19 février 2010

204 cambriolages d’églises en 6 mois

En moyenne, on recense entre 200 et 350 églises pillées par an. Voici quelques autres exemples de méfaits survenus ces six derniers mois :

- Janvier 2010, disparition de douze chandeliers et d’un crucifix à Cintegabelle (Haute-Garonne) ; tabernacle forcé à l’église du Moule (Guadeloupe) ; bris d’un vitrail classé à Orthez (Pyrénées- Atlantiques).
- Décembre 2009, tabernacle forcé et recueil de textes bibliques incendié à Vichy (Allier).
- Novembre 2009, vitraux brisés à Lacabarède (Tarn) ; incendie d’une partie de l’autel à Gramat (Lot).
- Octobre 2009, vol du tronc central (pesant 80 kg et réputé inviolable) à la cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Perpignan (Pyrénées-Orientales). Le trésor de la cathédrale avait été dérobé en 2007.
- Septembre 2009, tags anticatholiques et vitraux cassés à Méry-sur-Marne (Seine-et-Marne) ; vol d’une console en bois à Chauconin (Seine-et-Marne).

C'est surtout au sein de la communauté catholique morangissoise que les cambrioleurs ont laissé des traces. « Nous sommes sonnés, rapporte Suzie Gauthier, une paroissienne. Ils ont non seulement dérobé des objets de valeur, mais aussi détruit le tabernacle et piétiné les hosties. C'est pourtant ce qu'il y a de plus sacré ! Nous sommes atteints au plus profond de nous-mêmes. »

« Je considère que ce vandalisme s'accompagne d'actes de profanation à partir du moment où l'on ne respecte pas l'Eucharistie, explique le P. Jean-François Pinard, conservateur des objets d'art pour le département des Ardennes et responsable de la commission d'art sacré du diocèse de Reims, dont vingt-quatre paroisses ont subi un cambriolage (80 objets ont disparu, dont deux statues classées aux monuments historiques). C'est-à-dire dans presque tous les cas. C'est pourquoi j'approuve sans réserve le texte publié par Mgr Dubost. Malheureusement, l'Église est souvent trop discrète. Je me réjouis qu'un évêque lève le voile sur ces agissements. »

Cette fois, il faut arrêter

Posté par VG87 à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur STOP AUX PROFANATIONS D'EGLISES

Nouveau commentaire